Vol par ruse : quelques gestes simples pour s’en prémunir

Vol par ruse : quelques gestes simples pour s’en prémunir

Les vols par ruse, sans menace ni violence, sont en recrudescence en France. Visant particulièrement les personnes âgées, les malfaiteurs usent de scénario de plus en plus élaborés pour entrer chez leurs victimes et les voler.

Voici comment repérer ces ruses et quelques conseils pratiques du commissariat de Maisons-Alfort pour s’en prémunir :

  • Le faux technicien : le malfaiteur évoque un quelconque problème (fuite d’eau…) pour pénétrer dans le domicile de la victime, puis laisse la porte ouverte pour son complice.
  • Le faux policier : une première personne se présente au domicile de la victime en qualité d’employé de la mairie, d’agent EDF etc. Arrivent ensuite de faux policiers qui feignent l’interpellation du faux employé et demandent à la victime de vérifier si rien n’a été volé. Puis, l’un des policiers distrait la victime pendant que le second vole les bijoux et l’argent.
  • Le faux recenseur : en dehors des périodes légales de recensement qui sont annoncées par la Ville.

Les gestes à adopter

  • Utilisez systématiquement l’entrebâilleur et le judas. En cas de comportement suspect faites le 17.
  • Exigez une carte professionnelle et un justificatif de passage, même si la personne est en uniforme, vérifiez téléphoniquement la véracité de sa mission.
  • Si vous faites entrer une personne chez vous, ne la laissez pas sans surveillance, accompagnez-là dans tous ses déplacements.
  • Ne divulguez en aucun cas l’endroit où vous cachez vos bijoux, votre argent. Ne communiquez jamais vos coordonnées bancaires.
  • Si quelqu’un que vous ne connaissez pas affirme faire un malaise dans votre immeuble, appelez le 18. Ne le laissez en aucun cas entrer chez vous.
  • Prenez toutes précautions utiles pour que personne ne regarde votre code bancaire lorsque vous payez vos courses.

Impôts : attention aux faux appels et courriels

En période de déclaration de revenus, les tentatives de fraudes par courriels et appels téléphoniques sont en recrudescence. Sous prétexte d’une restitution d’impôt fictive, les malfaiteurs usurpent l’identité des agents des impôts, et tentent ainsi d’obtenir vos coordonnées bancaires. L’administration fiscale vous invite ainsi à la prudence et vous rappelle qu’un agent des impôts ne vous demandera jamais vos coordonnées bancaires ou des informations personnelles par e-mail ou par téléphone. Dans votre intérêt, ne répondez pas à ces sollicitations.

En 1 clic