Zoom dans l’assiette des jeunes maisonnais

Zoom dans l’assiette des jeunes maisonnais
Des repas à thème sont proposés durant l'année pour faire découvrir de nouvelles saveurs aux enfants.

Depuis le 1er novembre, le service de la restauration scolaire propose un menu végétarien au moins une fois par semaine, conformément à la loi EGalim du 30 octobre 2018. L’occasion de décrypter l’assiette de nos jeunes gourmets maisonnais.

Que dit la loi ?

Tous les services de restauration scolaire sont concernés par cette obligation, publics comme privés, de la maternelle au lycée, qui consiste en une expérimentation de deux ans, à compter du 1er novembre 2019. La Ville de Maisons-Alfort n’a toutefois pas attendu cette échéance puisqu’elle proposait déjà régulièrement des menus sans viande à base d’oeufs et de produits laitiers. Puis, dès l’été dernier, les végétales (légumineuses, céréales, oléagineux…) ont fait leur apparition, permettant ainsi de servir un repas végétarien par semaine.

Du bio, du labellisé et des produits locaux

Au-delà des menus végétariens, le service de restauration scolaire propose aux 4 400 élèves demi-pensionnaires du pain bio deux fois par semaine ainsi qu’un autre produit bio – laitier, fruit ou féculent. Par ailleurs, la majorité des viandes de volaille est labellisée, la viande de bœuf est issue de race à viande française et le veau est exclusivement français, tandis que régulièrement des fruits et légumes sont issus de production locale.

Dans le cadre des futurs appels d’offres pour le choix des denrées alimentaires, la Ville compte poursuivre sa démarche en faveur de produits qualitatifs et issus de filières durables.

L’ensemble des repas servis est cuisiné sur place et le jour de la consommation. Une diététicienne élabore les menus dans le respect de la réglementation relative à la restauration scolaire.

Des actions de sensibilisation

Depuis 2009, la Ville dispense des séances gratuites d’éducation nutritionnelle aux élèves maisonnais des 12 classes de CE2, à raison de quatre par an, afin d’apprendre les bases d’une alimentation saine et équilibrée. Animées par des équipes de la restauration et de l’enfance-éducation, elles se concluent par un petit-déjeuner collectif qui permet de mettre en pratique les notions acquises.

Autre action mise en place en septembre 2018 : afin de lutter contre le gaspillage alimentaire, les enfants des écoles et des accueils de loisirs de la ville trient leurs biodéchets, qui sont ensuite collectés par une société spécialisée dans le compostage et la production de biogaz.

Depuis leur mise en place, plus de 2 000 enfants ont bénéficié de séances d'éducation nutritionnelle.

En 1 clic