Métropole du Grand Paris : tout comprendre sur la zone à faibles émissions

Métropole du Grand Paris : tout comprendre sur la zone à faibles émissions

Qu’est-ce que la ZFE ?

La zone à faibles émissions (ZFE) a été créée le 1er juillet par la Métropole du Grand Paris (MGP). Elle a pour but de réduire la pollution, en interdisant la circulation des véhicules les plus polluants sur une période et dans un périmètre définis. Depuis juillet 2017, les conducteurs doivent posséder une vignette Crit’Air, qui indique le degré de pollution de leur véhicule. La mise en place de la ZFE implique que tous les véhicules Crit’Air 5 et non classés – à savoir les véhicules diesel d’avant 2001 et essence d’avant 1997 – ont l’interdiction de circuler au sein du périmètre de l’A86. Mais pour être mise en œuvre, la ZFE doit faire l’objet d’un arrêté municipal pris par les maires des 79 communes concernées.

Qui est concerné ?

Sont soumis aux interdictions de circulation les véhicules particuliers, professionnels (sauf ceux d’intérêt général comme les pompiers, la police…), les deux-roues et les poids lourds Crit’Air 5 et non classés qui circulent dans le périmètre de la ZFE. Les restrictions de circulation doivent s’appliquer, en 2021 pour les vignettes Crit’Air 4, en 2022 pour les Crit’Air 3, en 2024 pour les Crit’Air 2, pour aboutir à un objectif de 100% de véhicules propres en 2030.

Et à Maisons-Alfort ?

Le 12 novembre 2018, le Conseil métropolitain a adopté le principe d’une ZFE. La Ville de Maisons-Alfort a voté en faveur de cette délibération qui a pour objectif de lutter contre la pollution atmosphérique et ses conséquences.

Mais bien conscient également que l’achat d’un véhicule moins polluant représente un coût très élevé pour les familles, voire impossible pour certaines, le maire Olivier Capitanio, avait été attentif à ce que cette délibération comporte la demande en particulier à l’Etat et à la Région de moyens financiers complémentaires pour aider au renouvellement des véhicules et la création d’un guichet unique des aides existantes pour donner davantage de visibilité et faciliter les démarches.

Si ce guichet vient d’être créé, les moyens financiers complémentaires manquent encore. « Je suis toujours dans l’attente des réponses du gouvernement, et en particulier de Bercy, sur les modalités de microcrédit et de prêt à taux zéro qui permettraient de réduire d’autant le reste à charge des plus modestes », a indiqué le président de la MGP, Patrick Ollier, dans un courrier adressé à notre maire.

C’est pourquoi, le maire, comme 30 autres de la MGP, n’a pas signé d’arrêté interdisant la circulation des véhicules Crit’Air 5 et non classés. Un arrêté qui reste d’ailleurs purement formel à ce jour et qui n’aura guère d’effets dans les communes qui l’ont pris puisque la MGP a indiqué qu’aucune verbalisation ne sera effective avant fin 2021.

Les aides existantes pour changer son véhicule

Mais, comme il va être inévitable à l’avenir de changer de véhicule, mieux vaut s’y préparer. Vous pouvez d’ores et déjà consulter le site internet www.primealaconversion.gouv.fr qui regroupe l’ensemble des aides pour l’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion, électrique, hydrogène, hybride etc. et permet une instruction unique des dossiers. Ces aides, dont le montant varie selon les revenus du ménage, sont toutes cumulables.

Le périmètre de la ZFE métropolitaine

mgp_zfe_site_dedie_carte_04_72

En 1 clic