Maraîchage municipal : des fruits et légumes bio pour les enfants des crèches municipales

Mis à jour le 09/06/2021

Maraîchage municipal : des fruits et légumes bio pour les enfants des crèches municipales
Clément Garaud, maraîcher municipal, a déjà débuté les semences des fruits et légumes pour une plantation en juillet prochain.

Directement du champ à l’assiette. C’est l’objectif du maraîchage municipal créé par la Ville de Maisons-Alfort pour fournir aux enfants des crèches municipales des fruits et légumes bio et de saison en circuit court. Pour ce faire, elle s’engage dans un partenariat avec la Gendarmerie nationale qui met à la disposition de la commune une parcelle située dans l’enceinte du Fort de Charenton.

Cette nouvelle action s’inscrit ainsi dans la volonté municipale de proposer une alimentation toujours plus durable et en circuit court aux enfants maisonnais. En effet, depuis plusieurs années déjà, la Ville de Maisons-Alfort s’attache à privilégier des produits locaux, bio et labellisés pour garnir les assiettes des jeunes Maisonnais, que ce soit dans les écoles, les accueils de loisirs et les crèches municipales.

Un partenariat encore renforcé avec la Gendarmerie

Afin de développer cette nouvelle activité, la Ville s’est mise en quête de terrains adaptés et présentant une superficie suffisante. La Gendarmerie nationale et l’État, désireux de s’associer à cette démarche environnementale et locale, ont ainsi décidé d’apporter leur concours à ce projet. Il ont donc proposé de mettre à la disposition de la commune une parcelle de plus de 1 700 m² se trouvant dans l’enceinte du Fort de Charenton. Celle-ci viendra notamment compléter une parcelle prévue à cet effet au sein du centre horticole municipal.
Pour formaliser cet accord, la Ville de Maisons-Alfort a signé une convention d’occupation le 10 mai dernier avec la Gendarmerie nationale et l’État, représentés par le général de corps d’armée Éric-Pierre Molowa, commandant la région de gendarmerie d’Île-de-France et la gendarmerie pour la zone de défense et de sécurité de Paris, le général Eric Le Callonnec, chef d’état-major de la Région de Gendarmerie d’Île-de-France, Isabelle Gueneau, représentant le colonel Olivier Devulder, commandant le Centre Opération de soutien de l’infrastructure et du logement de la Gendarmerie nationale et le colonel Philippe Pons, commandant du site. La signature de cette convention vient conforter les liens étroits qui unissent de longue date la Ville de Maisons-Alfort et la Gendarmerie nationale qui fait partie intégrante de l’identité de la commune.

De gauche à droite : Kévin Tastayre, responsable des Espaces Verts de la Ville, Clément Garaud, maraîcher municipal, les généraux Eric Le Callonnec et Eric-Pierre Molowa, colonel Philippe Pons, Isabelle Gueneau et M. Chaulieu, maire-adjoint.

Une production locale, bio et variée

Pour mettre en œuvre ce projet, la Ville a récemment recruté un maraîcher municipal pour s’adapter aux besoins en fruits et légumes des quatre crèches municipales. « Dans un premier temps, la production viendra en complément, pour d’ici 3 à 5 ans, couvrir la quasi-totalité des besoins en fruits et légumes des crèches municipales », avance le professionnel, qui a déjà débuté les semences en serre pour une plantation en juillet prochain. Concrètement, y seront cultivés, de manière biologique, des fruits et légumes de saison, aux variétés diverses, mais pas seulement. « L’objectif est de proposer autant que possible des variétés locales, adaptées au terroir et au climat, comme la frisée de Meaux ou encore le chou de Pontoise », indique le maraîcher. Afin de mutualiser les ressources, et de promouvoir l’économie circulaire, ce dernier va également travailler en étroite collaboration avec la Ferme de Maisons-Alfort. « L’idée est que les déchets des uns comme le fumier, les déchets végétaux issus de la taille, le foin, la paille etc. deviennent les ressources des autres, et viennent ainsi nourrir les cultures ou les animaux », explique la direction des Espaces Verts de la Ville.
Et pour acheminer les récoltes, là aussi, la Ville a souhaité s’engager dans une démarche écologique et durable se dotant d’une calèche municipale tractée par deux percherons qui assurera une partie des livraisons.

La parcelle mise à disposition dans l'enceinte du Fort de Charenton, au niveau des douves.

Une portée pédagogique

Au-delà de fournir une alimentation saine et durable aux petits Maisonnais, le maraîchage municipal aura également une portée pédagogique. En effet, la Ville souhaite organiser, sur les lieux cultivés par le maraîcher, des activités de sensibilisation au respect de la nature et à la préservation de l’environnement en lien avec les écoles maternelles et élémentaires de la commune dans la continuité des actions déjà menées au sein de la serre pédagogique du Parc du Vert de Maisons ou à la Ferme de Maisons-Alfort.
Les premiers fruits et légumes (tomates, aubergines, poivrons…) plantés cet été devraient être dégustés par les enfants maisonnais dès la prochaine rentrée scolaire.

En 1 clic

Cookies