Écologie : les écoles maisonnaises se mettent au vert

Écologie : les écoles maisonnaises se mettent au vert
Les élèves de l'école maternelle Georges Pompidou en plein travail de jardinage.

Trier ses déchets, faire du compost… Trois établissements maisonnais, les écoles élémentaires Jules Ferry et Victor Hugo ainsi que l’école maternelle Georges Pompidou sont désormais labellisées E3D pour « École/Établissement en Démarche de Développement Durable ».

Qu’est-ce que le label E3D ?

L’objectif de ce label est de reconnaître et de valoriser l’engagement de l’établissement, des enseignants et des élèves impliqués dans des actions concrètes et quotidiennes en faveur du développement durable. Attribué par l’Académie dont dépend l’établissement, le label est valable 3 ans et comporte trois échelons. À terme, l’objectif est de pérenniser les actions mises en place dans le cadre du label et de s’inscrire dans une démarche d’amélioration continue. Aujourd’hui, près de 200 écoles et établissements sont labellisés « E3D » dans le Val-de-Marne.

« Les enfants sont très sensibles à cette thématique »

À l’école maternelle Georges Pompidou, l’équipe pédagogique a mis en place un programme spécifique d’enseignement : végétalisation des classes, entretien de carrés potagers et d’hôtels à insectes, recyclage du papier en brouillons… Des actions de sensibilisation au développement durable menées conjointement avec l’accueil de loisirs et les équipes des espaces verts de la ville (jardinage au parc du Vert-de-Maisons durant toute l’année, visite de la Ferme de Maisons-Alfort, livraison prochaine d’un composteur et de plantes vertes par les services techniques). « Les enfants sont très sensibles à cette thématique, ils s’en emparent facilement », se réjouit la directrice de l’école, Mme Nizet. À l’école Jules Ferry, un composteur vient d’être livré par le service voirie, les élèves apprennent à trier, à économiser l’eau et l’électricité, et des plantes vertes dépolluantes vont prochainement être fournies par le service des espaces verts tandis qu’à l’école Victor Hugo, l’accent est mis sur le recyclage et l’anti-gaspillage de l’énergie.

Les bouchons triés par les élèves de l'école Jules Ferry sont remis à une association en vue d'être recyclés.
Les bouchons triés par les élèves de l'école Jules Ferry sont remis à une association en vue d'être recyclés.

Des actions complémentaires avec celles menées par la Ville

En parallèle, la Ville de Maisons-Alfort va équiper, dès 2020, les toitures de l’école élémentaire Charles Péguy (sur une surface de 640 m²) et de la maternelle Hector Berlioz (sur une surface de 1 000 m²) en panneaux photovoltaïques, afin de produire de l’énergie qui sera ensuite redistribuée dans le réseau électrique. Cette opération sera confiée au SIGEIF, qui financera les travaux et assurera l’exploitation de ces deux installations. De même qu’à l’école élémentaire Georges Pompidou, le service des espaces verts de la Ville va planter 17 nouveaux arbres (érables, arbres de Judée et tulipiers de Virginie) dans la cour de l’école élémentaire Charles Péguy lors des vacances d’hiver, afin notamment de créer davantage d’ombre et de lutter contre les îlots de chaleur.

En 1 clic

cookie