Dossier : Maisons-Alfort, ville toujours plus verte

Mis à jour le 09/10/2020

Dossier : Maisons-Alfort, ville toujours plus verte
La Ville de Maisons-Alfort compte 14 squares, dont le Square du Docteur Gilbert.

À Maisons-Alfort, la préservation de l’environnement est un engagement de longue date, qui s’enrichit au fil des ans et des actions menées en faveur d’une ville toujours plus verte. Zoom sur une reconquête écologique du cadre urbain.

Un fil vert plutôt qu’un fil rouge. Préserver l’environnement et notre cadre de vie, tel est le fil vert que suit la Ville de Maisons-Alfort de longue date. En commençant par une prise de conscience précoce face au réchauffement climatique qui se profilait déjà il y a 30 ans : la Ville décide alors de miser sur une énergie propre et renouvelable, la géothermie. Depuis, d’autres initiatives sont venues nourrir cet engagement en faveur d’une ville toujours plus verte. La dernière en date a pris la forme d’une journée dédiée à l’écologie, la « Faites de l’environnement », dont la seconde édition vient de se dérouler.

« 1 000 arbres pour Maisons-Alfort »

Véritable atout dans la lutte contre le réchauffement climatique, les arbres sont une composante essentielle de l’identité de notre ville. Un patrimoine réaffirmé par la création du programme « 1 000 arbres pour Maisons-Alfort » dans le cadre du nouveau projet de mandat. L’objectif ? Planter de nouveaux arbres en plus des 4 000 sujets déjà présents sur la commune, dont des arbres remarquables. Et ce, tout en poursuivant le remplacement des arbres malades et fragiles, à l’image des 77 spécimens replantés au printemps dernier dans tous les quartiers de la ville. Les arbres jouent en effet un rôle majeur dans la préservation de la biodiversité et notamment de la faune : ils fournissent non seulement un habitat et de la nourriture, mais ils absorbent également les polluants gazeux, et stockent du dioxyde de carbone, tout en créant des îlots de fraîcheur.

Vers une reconquête écologique

Mais au-delà de ce patrimoine naturel et arboré qu’il convient de préserver et d’accroître, la Ville souhaite aller plus loin dans sa lutte contre le réchauffement climatique, avec des aménagements toujours plus verts. À l’image de celui du parvis de la gare du Centreville et du Square Jean Moulin effectué en 2018. Espace boisé classé au PLU, le Square a été aménagé en jardin d’ombres et de fraîcheur, entièrement accessible. Plus récemment, l’avenue de la Liberté et le parvis du Grand Ensemble Liberté ont fait l’objet d’une rénovation complète. Le bitume a laissé place à un espace paysager de plus de 5 000 m² : les grands arbres, davantage mis en valeur, ont été complétés par de nouvelles plantations, des pelouses, des jeux d’eaux et des cheminements en bois nouvellement créés. Chaque nouveau projet est conçu en prenant en compte des critères essentiels à la préservation de l’environnement, telle que la perméabilité des sols ou encore la lutte contre les îlots de chaleur. Des efforts remarqués et reconnus par le Conseil National des Villes et Villages Fleuris (CNVVF) qui confirme à notre ville sa « 4e Fleur » et lui décerne le prix de « Reconquête écologique du cadre urbain » en 2019. En effet, au-delà du fleurissement, les critères du label se tournent davantage vers les actions mises en place par les villes en matière de préservation de l’environnement, de développement durable et de lutte contre le réchauffement climatique. Maisons-Alfort est la seule ville de France à avoir obtenu cette distinction.

L’environnement, véritable enjeu pour les générations futures

Agir pour l’environnement aujourd’hui, c’est construire un cadre de vie harmonieux pour les générations futures. C’est aussi leur transmettre les clefs pour devenir des écocitoyens de demain. C’est pourquoi, la Ville de Maisons-Alfort mène depuis de nombreuses années des actions de sensibilisation à la biodiversité et à l’écologie auprès des jeunes Maisonnais, à l’image des activités réalisées dans le cadre du projet écocitoyen, des visites à la Ferme, ou encore des activités dans le verger et la serre pédagogique au Vert-de-Maisons. Depuis deux ans, l’ensemble des enfants des écoles maternelles et élémentaires ainsi que les centres de loisirs trient les déchets alimentaires (ou biodéchets) à la cantine et au moment du goûter. Une nouvelle initiative qui est venue renforcer la lutte contre le gaspillage alimentaire menée par la Ville et qui contribue de façon concrète à la réduction des déchets et à leur valorisation. Ainsi, ce sont plus de 10 tonnes de biodéchets qui sont collectées chaque mois pour être ensuite transformées en engrais distribué aux agriculteurs locaux ainsi qu’en biogaz, utilisé comme carburant ou pour le chauffage.

Au sein de l'école élémentaire Saint-Exupéry, une dizaine d'arbres d'ombrage seront plantés à l'automne, et ce, afin de créer un îlot de fraicheur.
Au sein de l'école élémentaire Saint-Exupéry, une dizaine d'arbres d'ombrage seront plantés à l'automne, et ce, afin de créer un îlot de fraicheur.
La Ferme de Maisons-Alfort, ouverte en 2016, a déjà accueilli 39 000 visiteurs.
La Ferme de Maisons-Alfort, ouverte en 2016, a déjà accueilli 39 000 visiteurs.
ONF
Image virtuelle du futur siège de l'ONF, dont la construction vient de débuter, et qui sera économe en énergie et fera la part belle aux matériaux biosourcés.
Des élèves de CM2 en classe éco-citoyenne apprennent les secrets de l'apiculture grâce aux ruches situées au Fort de Charenton.
Des élèves de CM2 en classe éco-citoyenne apprennent les secrets de l'apiculture grâce aux ruches situées au Fort de Charenton.

Des cours d’école toujours plus vertes

En parallèle de ces actions de sensibilisation, la Ville poursuit son programme de végétalisation des cours d’école afin de lutter contre le réchauffement climatique et permettre aux jeunes Maisonnais de jouer dans leur cour d’école tout en étant protégés de la chaleur. « Par leur ombre, l’absorption des rayonnements solaires et l’évapotranspiration, les arbres contribuent au rafraichissement du climat urbain créant des îlots de fraîcheur », explique la direction des Espaces Verts de la ville. Après la végétalisation de l’école élémentaire Georges Pompidou en 2019, 17 nouveaux arbres de diverses essences (Arbres de Judée, différents érables, merisiers, copalmes d’Amérique, tulipiers de Virginie) ont été plantés dans la cour de l’école élémentaire Charles Péguy en février dernier, venant ainsi s’ajouter aux 33 arbres déjà présents dans la cour de l’école. Dernière végétalisation en date, celle à venir cet automne au sein de l’école élémentaire Saint-Exupéry. En parallèle, la Ville va équiper en panneaux photovoltaïques, les toitures de l’école élémentaire Charles Péguy sur une surface de 640 m² et de la maternelle Hector Berlioz sur une surface de 1 000 m², d’ici la fin de l’année. L’objectif de ce dispositif étant de produire de l’énergie qui sera redistribuée dans le réseau électrique et de développer la production d’énergies renouvelables sur Maisons-Alfort.

De nouveaux projets à venir

Afin d’accompagner les Maisonnais vers la transition écologique, la Ville a décidé de créer une Maison de l’environnement sur les Bords de Marne. Ce lieu entièrement dédié à la protection de l’environnement et à la biodiversité offrira de nouveaux services 100 % verts aux Maisonnais, notamment des conseils pour améliorer leurs pratiques éco-citoyennes (écomobilité, réduction des déchets, isolation thermique, économies d’énergie et d’eau…). Un café associatif sera par ailleurs aménagé pour promouvoir les produits issus des circuits courts et biosourcés. Pour ce faire, la Ville vient tout juste d’acquérir… une péniche sur les Bords de Marne ! Pour patienter, la Ville va prochainement lancer le défi « Familles Zéro Déchet » en collaboration avec le territoire ParisEstMarne & Bois. Durant six mois, les participants seront épaulés afin de devenir de vrais as de la réduction des déchets tout en apprenant à fabriquer des produits du quotidien 100 % responsables et écologiques. Dans le quartier d’Alfort, l’EnvA se prépare à accueillir le nouveau siège de l’Office National des Forêts (ONF). Les travaux de construction du bâtiment (7 500 m²), à partir d’une ossature en bois issu de forêts gérées durablement et qui respecte l’environnement, sont actuellement en cours, pour une installation des 350 collaborateurs prévue en 2021. Une chose est sûre, Maisons-Alfort n’a pas fini de voir la vie en vert !

40% du parc de logements à Maisons-Alfort ainsi que bon nombre de bâtiments publics sont aujourd’hui alimentés par le réseau de géothermie de la ville.

Un riche patrimoine naturel préservé

À deux pas de la capitale et pourtant… Forte de son patrimoine naturel, Maisons-Alfort compte 75 hectares d’espaces verts ouverts au public, soit 9 parcs, 2 jardins, 14 squares, une Ferme, des cheminements piétonniers ainsi que de nombreux espaces paysagers et fleuris. À commencer par les Bords de Marne qui offrent un cadre privilégié non seulement pour la promenade (4 km aménagés le long de la rivière), mais également pour la biodiversité. En effet, l’île du Moulin Brûlé regorge d’espèces végétales (289) et animales (38 espèces d’oiseaux) protégées par une signalétique dédiée et le travail de pédagogie des jardiniers de la ville. D’ici la fin de l’année, des panneaux confirmant la labellisation de trois zones de la ville en tant que « Refuges LPO » (Ligue pour la Protection des Oiseaux) seront également installés (dans le parc du Moulin Brûlé, à la Ferme et sur la trame verte au niveau du Centre-ville). Sans oublier le bourdonnement des ruches installées sur le toit de l’Hôtel de ville. La Ville de Maisons-Alfort est également la première à avoir inscrit la trame verte à son Plan local d’urbanisme (PLU). Présente dans tous les quartiers, elle permet de traverser Maisons-Alfort, grâce à des cheminements piétons et des voies paysagères. Les principales artères bénéficient également d’aménagements paysagers et de plantations, comme les avenues du Général Leclerc, de Gaulle, du Professeur Cadiot, Léon Blum ainsi que les Bords de Marne.

Grande opération d'aménagement du parvis Liberté achevée en 2019 où le bitume a laissé la place à un espace paysager de plus de 5 000m².

En 1 clic

Cookies