A- A A+ Vendredi 22 juin 2018

Budget

Une fiscalité communale modérée

Cette modération de la fiscalité directe locale repose sur des taux d’imposition inférieurs aux moyennes nationales et départementales, entraînant une pression fiscale pesant sur les familles maisonnaises, la moins élevée de toutes les villes de plus de 50 000 habitants du département.
 
 
Des taux d'imposition inférieurs aux moyennes départementale et nationale
 

Un endettement communal limité

Un endettement par habitant faible et en diminution constante depuis 2005

Maisons-Alfort continue d’être une ville faiblement endettée par rapport aux communes de taille comparable (50.000 habitants à 100.000 habitants). Maisons-Alfort est la seule ville du Val-de-Marne (parmi les villes de plus de 50.000 habitants) à avoir un encours de dette par habitant inférieur à 700€.

Une gestion financière saine et équilibrée

Des dépenses de fonctionnement les plus faibles de la Métropole du Grand Paris pour les communes de plus de 50 000 habitants

 
Depuis de nombreuses années, la gestion financière de Maisons-Alfort, saine et équilibrée, repose sur des dépenses de fonctionnement maîtrisées, sur un endettement limité et en diminution, et sur des impôts modérés. La comparaison avec les autres villes de la Métropole du Grand Paris (MGP) de la même strate démographique, le confirme.